Accueil > Blog > Londres > Mes bonnes adresses à Londres

Mes bonnes adresses à Londres

Salut les copains d’ici, on peut enfin reprendre du service ensemble ! J’en profite donc pour vous raconter nos aventures à Londres qui datent quand même du mois de novembre. Je vous livre mes bons plans et adresses sympas à Londres qui est la deuxième capitale la plus visitée en Europe, après Paris.

Je vous jure que c’était un mythe pour moi. Je rêvais de m’y rendre depuis que j’ai mis le nez dans mon premier Harry Potter à 11 ans. C’était devenu une obsession presque, je ne parlais que de ça, quand je voyais les blogueuses que je lis au quotidien y aller je m’empressais de lire leurs articles et d’amasser le plus de renseignements possibles pour quand ce serait mon tour, profiter de chaque minute.

Warner Bros Studio Tour London – THE MAKING OF HARRY POTTER

C’est quelque chose dont je parlais depuis longtemps, je rabattais les oreilles de tout le monde avec ça jusqu’à ce qu’on me lance le sortilège de Crache-limaces et que j’parte pleurer dans les jupons de ma mère.

Et sans rien voir venir, je me suis retrouvée dans la grande salle de Poudlard, dans la salle commune des Gryffondor, dans le bureau de Dumbledore, dans la salle de classe de Rogue, dans le Poudlard Express, au 4 privet drive, dans le bureau d’Ombrage, au Ministère de la Magie, sur le Chemin de Traverse, j’ai croisé Aragog et un livre fou, j’ai appris comment fonctionnaient Dobby, Hagrid et Lupin en loup-garou.

Immersion dans l’univers du Harry Potter Studio

L’an dernier j’avais visité l’expo à la Cité du Cinéma et on m’avait avertie que ce n’était rien du tout en comparaison des studios à Londres. J’ai vite compris pourquoi. C’est un rêve devenu réalité.

Football, burger & M&Ms

Mon mec étant un fou de football, je n’ai pas échappé à la visite du Emirates Stadium de l’équipe d’Arsenal mais je dois quand même vous dire que j’ai apprécié. J’ai adoré plonger dans le quotidien des joueurs, voir le genre d’infrastructures mises à la disposition de tels talents, en apprendre un peu plus sur l’histoire du foot, l’histoire du club et constater que ce stade fait littéralement vibrer la ville et ses habitants.

On file ensuite à Leicester Square où je trépignais d’impatience d’entrer dans la boutique M&M’s. On m’a tellement rabattu les oreilles avec tous ces étages de chocolat qu’il me tardait de voir ça de mes yeux vus.

C’était assez chouette de découvrir tout cet univers consacré à M&M’s et je vous confirme que je n’étais vraiment pas prête ! Je ne m’attendais pas à tout ça et c’était une très agréable surprise. Qu’est-ce que j’étais contente de quitter la boutique avec un sac de M&M’s roses, violets et blancs. La meuf psychorigide vous savez qui veut ressortir avec ses M&M’s pastel.

J’avais noté l’adresse de ce candy shop sur un blog et j’ai bien fait ! Il regorge de petites douceurs qu’on n’a pas en France et c’était chouette de pouvoir se ramener un petit butin gourmand.

Ma’Plucker

Le Ma’Plucker , ça a été un véritable coup de cœur. Autant vous dire qu’ils nous ont cramé direct quand Kyle est allé vers une serveuse en lui demandant « Posiblé watch my hands? ». Bon amour, déjà « posiblé » tu oublies c’est du spanish, c’est « posibeul » qu’il faut dire. Et puis « watch » ça veut dire regarder voyons, c’est « wash » qu’il faut dire. Pff tu me fous la honte là, tiens, va manger aux toilettes. Non sans rire, c’était la crise de rire assurée là, et j’adorais quand il faisait l’effort de pratiquer l’anglais.

En parlant des toilettes, ils valent le détour avec leur ambiance néon (désolée mais j’suis pas rentrée avec le reflex à l’intérieur krkrkr).

Concernant la carte, le principe est génial ! Tu choisis ta base, ta sauce et la façon dont est cuisinée ton poulet ! Perso, je n’ai pas hésité une seconde pour la base : des waffles direct (et elles étaient délicieuses), pour la sauce, en grande prêtresse du sirop d’érable j’ai pris la « maple chilli glaze » et le poulet je l’ai choisi crispy. Et en dessert une gaufre sucrée, soyons fous. Franchement, comme aurait dit ma grand-mère, c’était à se taper le cul par terre !

Gauffres Waffles
Yummy Waffles !

The Breakfast Club

The Breakfast Club, ce sont différentes enseignes dans toute la ville. Cette méga adresse a été un énorme coup de coeur aussi. C’est ici que j’y ai mangé les meilleurs pancakes de ma courte vie et je suis une grande grande amatrice de pancakes putain. L’ambiance nineties de ce restau est tout bonnement géniale et les serveuses sont hyper coolos !

La déco est un peu vintage, regardez-moi cette tapisserie les p’tits gars, les tables sont bleues ou roses pastel, il y a des coloriages d’enfants punaisés au mur… En plus de ça le personnel était juste dingue j’vous jure, on est rentrés dans le restau vers 15 heures donc pas du tout l’heure de manger pour les londoniens, on l’avait pour nous tous seuls et on a été accueillis comme des rois quand ils ont vu qu’on était français.

J’ai eu beaucoup de mal à finir mon assiette tellement c’était complet et j’peux vous garantir que le rapport qualité/prix est assez incroyable. On a dû payer dans les 13 livres le Breakfast complet et j’ai roulé jusqu’au bus tant j’avais mangé.

Bus à Londres
Bus londonien bien pratique

Brick Lane & Shoreditch

J’avais tellement hâte de découvrir les quartiers de Brick Lane et de Shoreditch. J’avais pu voir tellement de murs dingues sur les différents blogs que je lis mais je vous avoue qu’une fois arrivée sur place, je ne les ai pas tous retrouvés, il y en a tellement ! Les gens dans ces quartiers sont différents du centre ville de Londres et j’ai vraiment adoré l’ambiance !

Le passage obligé dans le quartier de Brick Lane c’est le Cereal Killer Cafe !

Je trépignais d’impatience de rentrer là-dedans pour y découvrir ces murs recouverts de boîtes de céréales les unes toutes plus dingues que les autres. Pour ma part je n’ai pas hésité quand mes yeux se sont posés sur le Unicorn Poop (je veux ça je veux ça) ! La déco dans la salle du bas est bien coolos aussi : vieilles télés, montagnes de VHS et autres vestiges de nos chères années 90 !

Direction Camden Town où je suis étonnée par les façades, toutes ces petites boutiques les unes sur les autres et l’ambiance générale qui y règne. C’est d’ailleurs ici que l’amoureux et moi on s’est fait tatoués les reliques de la mort, je vous en parlerai dans un prochain post. On s’est aussi retrouvés dans une boutique assez fabuleuse dans laquelle on a craqué pour deux tee-shirts (avec lesquels on a fait fureur dans différents pubs d’ailleurs) : Bob l’éponge et les Minions qui s’illuminent en suivant le rythme de la musique. Ça m’a quand même valu de me faire peloter deux ou trois fois (oh c’est beau ça dis donc, ça bouge, j’peux toucher ? Personne n’attendait ma réponse bien sûr, c’était open bar) !

Je crois qu’on m’aurait mise sur le bucher à mon retour si je n’étais pas passée chez Nando’s et je remercie mes potes de m’avoir rabattu les oreilles avec ce restau. Meilleur poulet de ma vie sans hésitation ! Et la petite confidence que j’vais vous faire est loin d’être glam (on s’en branle ici de toute façon vous savez bien) mais j’adore le pain à l’ail et celui-ci c’était une vraie tuerie ! Par contre je passe pour l’épi de maïs, j’ai horreur de ça

On avait réservé l’hôtel sur Booking et on était plutôt contents de notre choix ! On a clôturé notre chouette petit voyage par une longue balade dans le quartier de Notting Hill en n’oubliant pas Portobello Road et autres rues adjacentes. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai vu toutes ces façades de maisons en photos, j’étais tellement heureuse de les avoir enfin sous les yeux

Mon meilleur ami m’avait parlé de Hyde Park et de la statue de Peter Pan. On a pu y aller de justesse juste avant de partir puisque notre hôtel se situait juste à côté ! Cette statue d’ailleurs apparaît dans le film Hook pour la petite anecdote, c’est à ses pieds qu’un matin robin Williams se réveille.